Logo

 

Accueil

Notre entreprise

Quelle piscine choisir ?

Liners

Accessoires piscines

Gérer sa piscine

Aménagements extérieurs

Réglementations

Contact / devis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Gérer sa piscine

Désinfection de l'eau Equilibre de l'eau

 

L'eau de votre piscine est un milieu vivant en perpétuelle évolution.  Elle est arrivée au départ dans votre piscine, riche de ce que la nature au cours du cycle de l'eau lui a donné.

Au cours de ce périple, elle s'est chargée en matières dissoutes d'origine minérale ou organique : calcium, magnésium, sodium, bicarbonate, ...

Pierre

 Suivant l'origine de l'eau, ces substances dissoutes seront différentes et donneront à votre eau sa personnalité unique.

Cette eau neuve que vous allez mettre dans votre bassin ne va pas rester inerte, elle va subir de multiples influences : lumière, chaleur, froid, apports de sédiments divers, de déchets organiques, de spores d'algues, de bactéries, ...

L'équilibre de l'eau est essentiel, de celui-ci dépendra la qualité de votre eau mais aussi la durée de vie et l'efficacité de votre installation.  Si vous n'en comprenez pas les règles, vous risquez fort d'y laisser beaucoup d'énergie et une petite fortune en produits pour parvenir à régler les différents problèmes qui se poseront à vous au fil du temps. Balance

L'équilibre de l'eau va s'articuler autour de 3 éléments principaux : le pH, l'alcalinité (teneur en bicarbonates et en carbonates ou TAC) et la dureté (teneur en sels de calcium et de magnésium ou TH).

Quelques mots d'explications pour tout ceci...  Rassurez-vous, le cours de chimie sera simple et vous ne devrez pas acquérir pour surveiller l'équilibre de votre eau la panoplie du   parfait petit chimiste : tout se fait très simplement par des tests colorimétriques par liquide, pastilles ou encore languettes.  

 

1. Le pH (potentiel hydrogène)

L'eau pure a un pH de 7, appelé pH neutre.  L'eau de votre piscine aura un pH légèrement différent en fonction de la nature et de la quantité des sels dissous qu'elle contient.  Pour être agréable, l'eau de  votre piscine doit avoir un pH le plus proche possible de 7,4 qui est celui du liquide des larmes.  Dans la pratique, l'efficacité maximale des désinfectants est obtenue lorsque l'eau a un pH compris entre 7,1 et 7,4.  Si vous maintenez le pH dans ces valeurs, vous diminuerez considérablement la quantité de produits désinfectants nécessaires à l'entretien de votre eau.

Il est très important de conserver un pH correct car cela a des effets très importants sur :

• l'activité des désinfectants
• l'irritation de la peau et des yeux
• la corrosion de vos installations de piscine
• l'activité des floculants utilisés pour votre filtration
• l'entartrage des canalisations
• le développement des algues


Le pH se mesure sur une échelle comprise entre 0 et 14.  Une eau est dite acide si son pH est inférieur à 7 et basique au delà de cette valeur.  Le pH de l'eau de votre piscine va varier dans le temps en fonction de différents éléments dont vous devrez absolument tenir compte parmi lesquels :

• la nature des produits utilisés (désinfectant, floculant, ...) peut faire monter ou baisser le pH 
• la hausse de la température extérieure, la présence d'algues peuvent faire monter le pH
• dégazage du gaz carbonique par agitation (jeux, nage à contre-courant,...) provoquent une hausse du pH


  Pas de traitement brutal pour corriger le pH, celui-ci se rectifie en douceur et par étape !



2. L'alcalinité de l'eau (teneur en bicarbonates et carbonates)

La concentration en bicarbonates et carbonates de l'eau est mesurée par le TAC ou Titre Alcalimétrique Complet et est exprimée en degré français (1°f = 10 ppm ou 10 mmg/l).  L'eau de votre piscine doit avoir une concentration comprise entre 10 et 30 °f pour que le pH de votre eau soit suffisamment stable.  Le TAC représente le pouvoir tampon de l'eau c'est à dire la capacité d'influence d'un produit acide ou basique sur le pH de l'eau.  Plus le TAC est élevé, plus le pH de l'eau de la piscine sera difficile à faire varier...


3. La dureté de l'eau (teneur en sels de calcium et de magnésium)

La dureté de l'eau est mesurée par le TH ou Titre Hydrotimétrique et est exprimé en degré français comme le TAC.  L'eau de votre piscine dans l'idéal doit avoir un TH compris entre 10 et 20 °f pour éviter l'entartrage de vos installations (au dessus de 20 °f eau dure) ou la corrosion (en dessous de 10 °f eau douce).


Vous aurez compris, nous l'espérons, en lisant ces quelques lignes que ces trois paramètres sont étroitement liés et que si vous touchez à l'un d'eux vous risquez de déséquilibrer les deux autres d'où l'image de la balance !

Rassurez-vous : le pH, le TAC et le TH sont directement liés par plusieurs relations qui permettent de définir pour un pH donné, les valeurs optimales du TH et du TAC.  Le tout est représenté sous la forme d'un diagramme appelé balance de Taylor que voici :

 

 

Ne pas oublier que, au fil du temps, votre eau va se charger de plus en plus en substances (minérales et autres) !   Car si l'eau s'évapore, toutes les substances dissoutes restent présentes et leurs concentrations augmenteront par l'apport de la nouvelle eau ajoutée pour remplacer celle disparue par évaporation.  Tous les traitements de l'eau constituent également une charge supplémentaire.

 

Vous comprendrez dès lors qu'il est impératif, chaque année, de renouveler entre 30 et 50 % de l'eau de votre piscine car une eau trop chargée se gère de plus en plus difficilement.  

Seule une gestion attentive de l'équilibre de votre eau telle que nous avons essayé de vous l'expliquer vous permettra de réaliser des économies sur les produits et traitements, vous permettra d'obtenir une eau facile à entretenir et surtout... un confort pour les usagers !

Bonne baignade !